Que Faites-Vous ?
Vos choix comptent, heureusement, c'est pour de faux.
2

Presidoland - Syrie

- Hmmmpf... On va attendre les images

À la fin de la matinée, le Conseil de Sécurité déclare réclamer des clarifications sur les attaques. Les Occidentaux exigent une enquête d'experts qui sont déjà sur place.

Les Russes, eux, clament que c'est une manipulation des rebelles.

Vous renoncez à faire une déclaration et en préparez une pour le lendemain.

Jeudi 22 août

Les nouvelles sont mauvaises. Les premières images arrivent: des cadavres alignés, de tous âges. Des civils.

La déclaration des Russes a fait mouche: tout le monde est obligé de modérer ses propos. C'est ce que vous notez dans votre déclaration en parlant d'un usage "probable" d'armes chimiques.

Vendredi 23 août

C'est la chienlit... Cette nuit, le Président Américain a fait part publiquement de sa préoccupation, mais aussi qu'il faut en savoir plus. Leurs forces navales se repositionnent en méditerranée.

Samedi 24 août

On monte dans l'horreur. Médecins sans Frontières parle de 3600 morts. En même temps, les Syriens annoncent avoir découvert des armes chimiques dans des caches d'insurgés.

Lundi 26 août

Les experts sont sur les lieux des attaques.


Assis à votre bureau vous avez devant vous le ministre des Affaires étrangères, le ministre de la Défense, le premier ministre et la porte-parole du gouvernement.

Le premier ministre touille son café en levant le petit doigt ce qui vous agace particulièrement. C'est le seul qui semble détendu. Cela vous agace encore plus. Les trois autres remarquent votre regard et le suivent. Le premier ministre s'en aperçoit, pose son café et se racle la gorge sans aucun gène.

- Bon. Je viens d'avoir un entretien avec le Président américain. Ils sont à présent sûrs et certains de ce que nous savons tous depuis le début: c’est le gouvernement syrien qui a gazé.
- Ils vont y aller, alors? Interromps le premier ministre.
- ... Oui, évidemment, je pense qu'ils vont y aller, mais il m'a dit qu'il n'avait pas encore décidé de façon ferme.
- À cause des Russes.
- ... À cause de... Je ne sais pas, il a été flou. J'ai plutôt eu le sentiment qu'il attend une réaction de ses alliés en Europe. Nous quoi.
- Et du prix, si je peux me permettre Monsieur le Président. Intervient la porte-parole.

Tout le monde se tourne vers elle, comme si d'un coup un pot de fleurs venait de parler.

- Non. Pas du prix. Ils s'en fichent les Américains, ils ont juste à faire tourner la planche à billets. C'est facile pour eux. Répondez-vous un peu sèchement.
- Peut-être. Répond le ministre des Affaires étrangères. Mais la petite n'a pas tout à fait tort. Ils vont bientôt atteindre leur limite d'endettement et devoir la rallonger par un vote. Je vois mal le président américain engager son pays dans une coûteuse opération à ce moment-là.
- Et qui ne rapportera rien en plus ! Surenchérit le premier ministre.



Sur une idée et réalisation DAHU.FR - Tous droits réservés

PREMIERE FOIS ICI ! LISEZ !

L'interet des lectures sur QueFaitesVous, ce sont aussi les scores à la fin des textes !

donc, Anonymement, veuillez indiquer :

Vous êtes : De :


Pourquoi indiquer votre age et sexe ?

Vous voulez vraiment comparer vos scores à des personnes qui n'ont rien en commun avec vous ? Sérieusement ?!
Vous verrez les scores moyens de toutes les catégories de lecteurs

Où sont les scores ?

Les scores et statistiques deviennent accessibles quand vous avez atteint au moins une fin du texte en question.

Est-ce que je vais avoir ce message à chaque fois que je viens ?!!!

Si vous n'avez pas désactivés vos Cookies, oui...
Si vous ne savez pas ce que sont les Cookies, laissez tomber.