Les récits interactifs

La fiction interactive est une forme de narration qui donne aux lecteurs le pouvoir d’influencer et de façonner leurs propres histoires. Elle existe depuis les années 1970, et les jeux d’aventure en mode texte en ont été les premiers pionniers. Aujourd’hui, la fiction interactive couvre de nombreux types d’histoires différentes, des romans visuels aux récits à embranchements où les choix ont des conséquences réelles.

La fiction interactive permet aux joueurs de s’investir véritablement dans une histoire captivante en explorant divers chemins narratifs et en prenant des décisions qui peuvent affecter le déroulement de l’histoire. C’est un moyen passionnant pour les gens de découvrir des mondes et des histoires différents sans jamais quitter leur domicile. Avec autant d’options disponibles aujourd’hui, il y a quelque chose pour tous ceux qui recherchent un type de divertissement unique !

Le concept de fiction interactive

Le concept a évolué au fil des décennies et se décline aujourd’hui sous différentes formes. Les aventures en mode texte sont toujours populaires, mais il existe également des romans visuels, qui comprennent de magnifiques illustrations et animations pour améliorer l’expérience narrative. De plus, les récits d’aventures à choisir soi-même offrent un niveau de choix encore plus élevé aux lecteurs au fur et à mesure qu’ils progressent dans leur voyage. Enfin, la narration à embranchements permet aux lecteurs d’explorer plusieurs voies et de prendre des décisions qui ont des conséquences dans le monde réel.

La notion fondamentale est celle « d’interactivité » . Autrement dit, le fait que la narration s’arrête jusqu’à ce que le lecteur/joueur agisse. Ce point est très important car la notion d’action ne dit pas forcément qu’il s’agit de faire un choix.

En effet, il existe des récits où il faut cliquer pour voir la suite. Est-ce de l’interaction ?

Oui, au sens fondamental : la narration s’arrête et ne reprend qu’après une intervention du lecteur.

Non, au sens commun : l’intervention du lecteur n’a aucun effet sur le sens de la narration.

Quel que soit le type d’histoire interactive racontée, l’objectif est toujours de permettre aux lecteurs de s’immerger dans une expérience unique et d’influencer l’issue de l’histoire. Qu’il s’agisse d’explorer un monde mystérieux ou de faire des choix moraux difficiles.

Entre joueur et lecteur

Livre-jeu ou fiction interactive ? La question centrale est le croisement entre les types d’immersions possible et l’aspect ludique de l’interaction.

Si nous considérons que :

Le joueur a pour plaisir de « réussir » la narration par ses choix.

Le lecteur a pour plaisir « d’orienter » la narration par ses choix.

alors nous pouvons distinguer différents types et degrés de fictions interactives.

Les fictions contenant des jeux/choix à motivation extrinsèque

Les fictions contenant des jeux extrinsèques sont des histoires dans lesquelles il y a différentes pauses de la narration pour donner lieu à un jeu. Ces types de jeux impliquent généralement des puzzles, des énigmes ou d’autres défis qui doivent être résolus pour que l’histoire puisse progresser jusqu’à sa conclusion. Les décisions et les actions du lecteur détermineront jusqu’où il ira dans le jeu, mais n’ont aucune influence sur le déroulé de la narration. Le récit reste linéaire.

Les fictions contenant des jeux/choix à motivation intrinsèque

Les fictions de jeu/choix à motivation intrinsèque offrent au lecteur un niveau d’interaction plus élevé. Ce type d’histoire permet au joueur de prendre des décisions qui ont des conséquences réelles sur le déroulement et l’issue du récit. Le joueur a la possibilité d’explorer différents chemins narratifs et de faire des choix significatifs qui ont un impact sur l’issue de l’histoire. Plus que cela , qu’il s’agisse d’un simple choix entre aller à droite ou à gauche, la résolution d’une énigme, ou la preuve d’une compétence au combat, la narration est dépendante de l’interaction au point qu’elle peut tout simplement s’arrêter (mort du héros).

Un équilibre difficile

De cette segmentation découle un écueil : les joueurs et les lecteurs ne sont pas sensibles aux même vecteurs d’immersion.

Cela signifie qu’un pur lecteur dans une Aventure dont Vous êtes le Héros (AVH) qui contient beaucoup de combats, et autres énigmes, passera ces étapes sans les jouer ou se lassera par manque d’immersion du fait du sentiment de perdre son temps dans la narration.

A l’inverse, un pur joueur dans un récit qui ne propose ni énigme, ni défi et se contente d’une simple orientation de l’histoire n’aura pas son plaisir de pouvoir « être le meilleur » ou échouer. Il se sentira frustré et l’histoire pourrait être considérée comme incomplète.

Dans la fiction interactive, il est nécessaire de trouver un équilibre entre les besoins du lecteur pour une bonne histoire avec beaucoup d’immersion et de développement des personnages, et les besoins du joueur pour des défis, des énigmes et des récompenses. Cela signifie que les choix de dialogue doivent avoir des conséquences dans le monde du jeu autant que pour l’évolution des personnages

Conclusion

La fiction interactive est une forme unique de narration qui permet aux lecteurs de se plonger dans une expérience engageante et interactive. Qu’il s’agisse d’aventures en mode texte, de romans visuels ou d’autres types d’histoires, ce type de récit offre aux utilisateurs la possibilité de prendre des décisions significatives qui peuvent avoir des conséquences réelles sur l’issue de l’histoire. Cependant, il peut être difficile de trouver un équilibre entre fournir suffisamment d’interactivité sans perturber l’immersion du lecteur. En comprenant comment les différents types de joueurs réagissent aux divers éléments de la fiction interactive, vous serez en mesure de créer des expériences plus fascinantes dans vos propres histoires. Grâce à ces informations sur la fiction interactive et ses avantages potentiels, vous devriez vous sentir capable d’explorer de nouvelles façons de raconter des histoires !